Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 20:36

Noms de codes et pseudonymes

utilisés dans les archives de l’AS

 

Communiqués par Jean Marie Guillon

Professeur à l’Université d’Aix en Provence

et accompagnés de commentaires

 

Sans avoir fait une recherche très approfondie, voici l’identification de certains codes ou pseudonymes.

 

Codes

Memphis : désigne la R2.

Ulysse-Memphis : le SR de R2.

Les minuscules mmm : désignent les directions SR région (et les numéros les diverses régions)

Kkk :  idem pour l’AS région.

Mais j’ignore aaa et ZZZ.

Mazur : il s’agit de l’indicatif des Bouches-du-Rhône pour le mouvement Libération (la région Azur = la Provence, Mazur, les Bouches-du-Rhône, Tazur : le Var, etc.).

 

Personnalités

Le «M. Blum, ancien du 141e RIA », qui se trouve avec J. Petré sur la photographie est peut-être le colonel de réserve Robert Blum, l’un des créateurs du mouvement Combat dans le Var, premier chef de l’AS du département (mort effectivement en déportation).

Henry Simon : que j’ai connu, l’ayant interviewé sur la Résistance. Un homme très affable. Il m’avait parlé de J. Pétré.

 

Pseudonymes identifiés

Maurel, chef de ville (avril 43) : Roger Bredeau, chef AS Marseille, n° 4 des identifiés du rapport Flora.

Aubert, 2e bureau AS : André Zenatti, arrêté, n° 82 des arrestations du rapport Flora.

Gaspard : Legendre, chef ROP Marseille, n° 36 des identifiés du rapport Flora. 

Crouzet : probablement le Dr Crouzet : chef adjoint ROP Marseille, n° 72 des arrestations du rapport Flora.

Lenormand : Charles Le Couster, chef du courrier MUR, n° 58 des arrestations du rapport Flora.

Lamy : l’écrivain Benjamin Crémieux, chef régional du NAP et SR R2, n° 43

des arrestations du rapport Flora

Lunel : Multon, adjoint de Chevance chef régional MUR, n°41 des arrestations du rapport Flora, qui va passer au service de la Gestapo et faire des dégâts considérables.

Gateau : Fernand Donati, n° 36 des arrestations du rapport Flora, courrier MUR.

Germain : autre pseudonyme de Legendre.

Le Docteur : le docteur Fructus sans doute, chef MUR Marseille ville.

L’Ancien : Pierre Bernheim, chef adjoint régional NAP-SR, n° 50 des arrestations du rapport Flora.

Le Houx: Miguet, chef du 4e bureau AS Marseille, n° 50 des identifiés de Flora.

Herbet : en fait Herbe, autre pseudo de Roger Bredeau, chef AS Marseille, n° 4 des identifiés de Flora.

Braux : repéré dans Flora (n°51), non identifié, chef du 3e régiment AS Marseille, professeur à l’Ecole professionnelle.

Mistral: repéré dans Flora n° 63, s’appellerait Michel, boîte aux lettres du SR à Marseille.

Melle René : sans doute le responsable GF pour Marseille, Molides.

Manuel: Wolf Wexler, chef régional maquis, n° 59 des arrestations du rapport Flora.

Jérôme et Mézeray : Michel Brault, chef national du Service maquis.

Gervais: Henri Frenay, chef national Combat.

Neuville : René Maisons, adjoint au chef régional Groupes Francs, n° 65 des arrestations du rapport Flora.

Camille : colonel de réserve Duboin, de Toulon, chef régional AS R2, n° 37 des arrestations du rapport Flora (se suicide au moment de son arrestation)

Morel: peut-être Roger Morel n° 30 des arrestations du rapport Flora, adjoint chef COPA (parachutages).

Auclair :  Maurice Verviers, de Toulon, chef régional du mouvement Libération, membre du directoire régional MUR R2, n° 52 des arrestations du rapport Flora.

Bresse : Maurice Chevance (Bertin), chef du directoire régional MUR R2, n° 7 des identifiés de Flora (s’est évadé).

Morvan : sans doute Félix Germain « Yves Morvan », chef de compagnie AS, futur chef du maquis du même nom.

Elisabeth: Marcelle Bidault, autre pseudo « Agnès », responsable régionale du Service social MUR R2.

Gauthier: Pierre Ziller, chef du service faux-papiers, n° 60 des arrestations du rapport Flora.

Colonel Ducas: colonel Pierre Ducas, arrêté le 21 février 1943 à La Ciotat, déporté (mort à Flossemburg).

 

Collaborateurs mentionnés

Dr Leproux de Galernes (91): il s’agit du Dr Leproux de Salernes (Var), chef de centaine de la Milice.

Ringaud:  il s’agit de Ringo, chef de la « brigade Ringo », l’une des deux équipes du Schutzkorp (service de recherches des réfractaires, Hôtel Californie), travaillant avec la Gestapo de Marseille.

Mangiavaca: Mangiavacca Lucien, ex-directeur de l’imprimerie municipale qui s’occupait des renseignements politiques, responsable PPF et agent de la Gestapo.

Faber: Faber est le pseudonyme d’un agent du contre-espionnage allemand (Paul Fabrègues) qui a sévi dans la région.

De Vallera: de Valera, l’un des chefs de la 8e compagnie du régiment Brandebourg (groupes d’infiltration des maquis composé de jeunes Français), dont le PC est à Pont-Saint-Esprit, mais l’on retrouve cet individu partout où il y a eu de la répression.

 

Livre noir

Il s’agit de diverses pièces composant le rapport rédigé par  le commandant Gervais : chef du C.E.C. de Marseille.

Bonhoure est un des membres de l’équipe Pariétas travaillant pour la Gestapo.

Ce rapport de 326 p. (avec diverses annexes dont certaine ici présentes) est intitulé Sabotages ? Peut-être. Il s’agit d’une protestation après la dissolution de son service au moment de la création de la DGER. L’introduction date 4 avril 1945.

Le capitaine Burin : il s’agit de Roger Taillefer, chef d’un sous-réseau (Burin) du SR des MUR, chef adjoint de CEC à la Libération. C’est quelqu’un que j’ai connu et dont j’ai recueilli le témoignage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Duny-Pétré Arnaud
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Colonel Pétré, la Résistance à Marseille
  • Colonel Pétré, la Résistance à Marseille
  • : Biographie du Lieutenant-Colonel Jean-Baptiste Pétré, chef régional de l'Armée Secrète AS à Marseille. Archives de l'AS, de la déportation, de l'épuration. Campagne de France et Résistance durant la 2ème guerre mondiale.
  • Contact

Recherche

Liens